Bon, ça a marché. Je ne sais pas si ça nous débarassera du bousin, je ne sais même pas si les manifestants doivent se compter en milliers ou en millions, ce n'est pas ça le plus important à mes yeux. Cette journée, à la suite des précédentes, met en évidence un (le ?) problème de fond bien plus crucial. Au-delà de l'innacceptabilité du CPE lui-même, l'évidence qui s'impose est celle du caractère faussement démocratique de nos institutions.

Lire la suite